L’échelle retrouvée

Le thème du concours  »embrassons les arbres » et son site, le Parc des Fleuristes à Bruxelles, nous ont plongé dans l’enfance et donné l’envie de grimper aux arbres. Nous avons rêvé trouver là, comme abandonné, l’échelle d’un géant qui serait venu cueillir des fruits cachés dans les grands arbres du parc. Nous avons voulu par l’introduction de cette échelle hors d’échelle, à la fois donner une dimension domestique au parc, le considérer comme un verger, lui donner un sentiment d’habité, comme si quelqu’un s’occupait de ces arbres, et lui donner une dimension  »fabuleuse » par ses dimensions extraordinaires.
Le concours international Park-design ayant pour objet la réalisation de mobilier urbain par les équipes lauréates dans les deux mois suivant le résultat du concours, nous avons travaillé d’emblée en proche coordination avec des prototypistes ayant déjà réalisé du mobilier urbain afin de partager leur connaissance des matériaux, de l’ergonomie et des normes en vigueur. L’objet est fait de poutres de bois pré-perforés, de barres d’aciers et d’éléments de remplissage, supports d’usage.

The competition theme  »hug the trees » and the site, le  »Parc des Fleuristes » in Brussels, inspired us to climb the trees. We also dreamed finding an abandoned ladder. The one of a giant that would have picked some fruits hidden in the large trees. This  »objet trouvé » gives a domestic dimension to the park, as if it was an orchard. The park seems inhabited by a hidden giant, inviting us to find him.
The selection of the winner depended on the possibility of realization of the project within two months after a winner selected. We therefore worked with prototypists experiences in street furniture’s to share material knowledge, ergonomy guidelines and building codes.